RSS

Jérôme Minière feat. Lhasa de Sela – Un magasin qui n’existe pas

 

 

 

 

La route encore humide
Les orages sont passés
Les aboiements d’un chien résonnent au loin
Je rentre chez moi d’un bon pas

Dans un magasin qui n’existe pas
J’ai acheté du silence
Des instants calmes et paisibles
Dans un magasin qui n’existe pas et ça ne coûte rien

Sur le bord de la route
Des nuées d’oiseaux partent vers le sud
Nous les humains devenus sédentaires par inadvertance

Parce que nous ne savions plus voler
Si ce n’est dans la caisse parfois
Je rentre chez moi d’un bon pas
Mais je pourrais aller n’importe où

Dans un magasin qui n’existe pas
J’ai trouvé des choses sans nom
Dans un magasin qui n’existe pas
Des nuées d’oiseaux partent vers le sud et ça ne coûte rien

On reste cloué au sol
On regarde le défilé des cumulo-nimbus
En marchant vers je ne sais où
Des nuées d’oiseaux partent vers le sud et ça ne coûte rien
Des nuées d’oiseaux partent vers le sud et ça ne coûte rien
Des nuées d’oiseaux partent vers le sud et ça ne coûte rien.

 

 

2592Album: Chez Herri Kopter
Date de sortie: 27 avril 2004
Label: La Tribu

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Blog du niveau intermédiaire |
Dance Music 'n You |
Raise Your Children Right. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA VIE DEVANT MOI
| Les Passions de Justine
| Zitabenblog